Infolettre

Cours de Yoga Hormonal

  -    -  Cours de Yoga Hormonal

Titre : Cours de yoga hormonal
Durée : 1h25
Professeur : Véronique Prud’homme  

Qu’est-ce que le yoga hormonal ?

Le yoga hormonal aide les femmes aux prises avec des dérèglements hormonaux et avec des symptômes liés à la ménopause. Ce type de yoga a été créé en 1991 par Dina Rodrigues, professeur de Yoga thérapeutique originaire du Brésil. Les bienfaits de ce yoga sont extrêmement rapides.

On peut s’attendre à des résultats dès les premières semaines de cette pratique. Selon mme Rodrigues les résultats se compare à une prise d’hormone de remplacement.

Le yoga hormonal se compose d’asana (posture de yoga), de respiration dynamique (Respiration bhastrika), de bandhas (verrous énergétiques), d’une circulation d’énergie d’origine tibétaine. Les résultats sont surprenants et rapides.

À qui s’adresse ce cours ?

À toutes les femmes qui ont un déséquilibre au niveau hormonal, ou qui sont en pré-ménopause ou en ménopause. À toutes les femmes dès l’âge de 30 ans sur un mode de prévention, pour prévenir tout dérèglement hormonal à venir

Horaire et tarif

Cours de yoga hormonal

Durée : 1h25
Horaire : Mercredi 18h00 ou Vendredi 9h00 

Professeur : Véronique Prud’Homme
Tarif : Voir les tarifs ici

Les bienfaits du yoga hormonal

Les bienfaits de la pratique du yoga sur les dérèglements homonaux

Les bienfaits auxquels l’on peut s’attendre en pratiquant le yoga hormonal régulièrement :

  • Augmentation significatif du taux d’oestrogène
  • Diminution des symptômes de la ménopause
  • La sécheresse uro-génitale est éliminée rapidement
  • Diminution ou même l’arrêt complet des bouffées de chaleur
  • Diminution significative des symptômes émotionnels tel que; irritabilité, saute d’humeur, pleur, insomnie, angoisse, changement d’humeur

Attention contre indications

Il y a cependant quelques contre-indications : il n’est pas recommandé de faire le yoga hormonal pendant la grossesse, en cas d’endométriose, ou de chirurgie abdominale récente. Dans le cas où l’on prend des hormones de remplacement ou que l’on porte un stérilet qui en libère, il est fortement conseillé d’être suivi par un médecin et de débuter par de petite séance pour éviter de se retrouver avec un taux d’hormones trop élevé dans le corps. Dans les cas où vous auriez déjà eu un cancer hormono-dépendant, il est conseillé de vérifier avec votre médecin au préalable.

Nous vous recommandons aussi « yin yoga »

Un formation continue pour professeur
de yoga est également disponible